Vous êtes ici :
  1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Dépôt d’un rapport indépendant confirmant la pertinence des services partagés

Dépôt d’un rapport indépendant confirmant la pertinence des services partagés

Le rapport portant sur l’application de la loi constitutive du CSPQ a été déposé  le 6 février 2018  à l’Assemblée nationale.

6 février 2018 –

Le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, Monsieur Pierre Arcand, a déposé le 6 février 2018  à l’Assemblée nationale le rapport portant sur l’application de la loi constitutive du Centre de services partagés du Québec (CSPQ).

Ce rapport découle de l’article 108 de la Loi sur le Centre de services partagés du Québec qui prévoit, à tous les cinq ans, la rédaction d’un rapport indépendant portant sur la gestion du CSPQ. C’est la deuxième fois depuis la création du CSPQ que pareil rapport est déposé.

Ce second rapport, qui représente un regard indépendant posé sur le travail du CSPQ, confirme, sans l’ombre d’un doute, la pertinence de cet organisme qui offre en mode partagé des produits et services nécessaires à la mission des ministères et organismes du gouvernement du Québec. Il établit que le CSPQ s’acquitte des obligations de sa loi et que les services rendus ont une valeur ajoutée certaine pour le gouvernement.

Dans sa version finale, le rapport compte 86 pages, 4 annexes et 29 recommandations. Parmi les plus significatives, mentionnons :

  • Le CSPQ a encore un grand potentiel du marché des organisations et des réseaux gouvernementaux à développer. Les services, tels que la rémunération et avantages sociaux, la gestion des postes de travail bureautique, ainsi que la numérisation, les impressions et les insertions offrent un potentiel intéressant d’économies gouvernementales supplémentaires.
  • D’autre part, des opportunités se profilent et pourraient apporter à la fonction publique québécoise des bénéfices certains. Pensons à l’infonuagique et le projet gouvernemental des centres de traitement informatique.
    Dans la dernière partie du rapport, qui porte sur l’analyse du Plan de transformation organisationnelle, le rapport conclut que : « Des avancées importantes ont été réalisées dans la majorité des projets et situent favorablement le CSPQ pour l’avenir. »

250 millions $ d’économies

« Pour les deux dernières années, le CSPQ a permis de générer des économies de 121,7 millions de dollars et 129,7 millions de dollars. Sur cette même hypothèse de calcul annuellement, c’est plus d’un milliard de dollars en économies que le CSPQ a généré depuis sa création en 2005 », a relevé M. Jacques Caron, président-directeur général du Centre de services partagés du Québec.

« Au-delà des résultats encourageants, le CSPQ est à pied d’œuvre et a déjà produit un plan d’action pour donner suite aux recommandations du rapport. Certaines d’entre elles se concrétiseront d’ailleurs dans le prochain Plan stratégique 2018 2021, qui sera dévoilé d’ici le 31 mars 2018 », a aussi indiqué M. Caron.


Faits saillants

Le CSPQ, en 2016-2017, c’est :

  • le second plus important donneur d’ouvrage au gouvernement du Québec
  • 559 millions de dollars en vente de biens et services
  • des contrats de plus de 1 000 $ pour une valeur totale de 985 millions de dollars
  • le traitement de 1,4 million de paies
  • plus de 1 800 employés, dont la majorité en technologie de l’information

Vous pouvez consulter l’intégralité du contenu du rapportCe lien ouvre un document pdf dans une nouvelle fenêtre. ainsi que ses annexes.

Portail gouvernemental - Ce lien ouvre dans une nouvelle fenêtre.

© Gouvernement du Québec, 2018. Ce lien ouvre dans une nouvelle fenêtre.