Vous êtes ici :
  1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Étude des crédits 2018-2019 du CSPQ

Étude des crédits 2018-2019 du CSPQ

Une occasion de rappeler la valeur ajoutée de l’organisation

8 mai 2018 –

Le Centre de services partagés du Québec (CSPQ) a participé à l’étude des crédits budgétaires pour le portefeuille du Conseil du trésor les 19 et 27 avril dernier.

Lors de la première séance, le président-directeur général (PDG), M. Jacques Caron, a fait le bilan du Plan de transformation organisationnelle 2015-2018, en mettant notamment l’accent sur les améliorations et les changements apportés. Il a également abordé les objectifs que le CSPQ s’est fixé dans son Plan stratégique 2018-2021 :

« Le plan de transformation, qui vient de se terminer, a permis des améliorations notables. Mentionnons l’évaluation de nos services, la production d’un état de nos actifs, l’internalisation de ressources externes… notre plan stratégique 2018-2021 s’inscrit dans la continuité des actions posées antérieurement, mais, et surtout, dans les suites à donner au rapport sur la loi constitutive du CSPQ, réalisé en 2017, et des priorités identifiées par les employés de l’organisation. »
Jacques Caron, PDG

M. Caron a ensuite présenté les moyens mis en place afin de mesurer la satisfaction de la clientèle et l’efficience des services, dont le sondage corporatif transmis à plus de cent dirigeants de ministères et organismes (MO).

La séance du 27 avril a, quant à elle, permis au PDG de corriger certaines perceptions erronées et médiatisées sur des dossiers datant de plusieurs années. C’est ainsi qu’il a réitéré que le CSPQ se base sur un modèle mondialement reconnu et que son rôle est d’offrir des services aux MO, et non au public.

Il a rappelé que l’organisation n’œuvre pas seulement dans les technologies de l’information (TI), mais touche aussi à la messagerie, la gestion de la paye, la dotation en ligne et les Publications du Québec, pour ne nommer que ceux-là.

M. Caron en a aussi profité pour rectifier l’information véhiculée au sujet du Réseau national intégré de radiocommunication (RENIR). Il s’agit d’un système performant, et il est important de rappeler que les radios entreposées seront fonctionnelles lorsque le plan de déploiement de la desserte policière sera terminé.

À la toute fin de l’exercice, le PDG a profité de l’occasion pour faire une mise au point sur l’évolution du dossier de regroupement des centres de traitement informatique (CTI), en expliquant les étapes franchies à ce jour et celles à venir. Il a conclu sa présentation en s’adressant aux parlementaires en ces termes :

« J’ai œuvré, pour l’essentiel de ma carrière, dans deux organisations considérées comme des perles de la fonction publique, soit le ministère des Finances et le Secrétariat du Conseil du trésor. Après six mois au Centre de services partagés du Québec, je peux vous confirmer que le Centre n’a rien à envier à ces deux ministères. »
Jacques Caron, PDG

Portail gouvernemental - Ce lien ouvre dans une nouvelle fenêtre.

© Gouvernement du Québec, 2018. Ce lien ouvre dans une nouvelle fenêtre.